23 novembre 2008

retour de l'oiseau-chacal

Sarah Wells a mis dans ce livre tout son amour pour les oiseaux, fait d'inquiétude et d'intuition, d'insoumission et d'irraison. C'est là aussi que bat à plein la fibre fantastique, la foisonnante imagination de la femme félinienne* qui dans les ciels et les couleurs du peintre déchira son œuvre à elle. Lointaine cousine de Virginia Woolf* plus encore que de Wells ou de Welles, et même de Wales, ce n'est pas pour rien qu'elle s'est identifiée à ce nom d'outre-manche ou d'outre-atlantique, ce nom nordique. Avec lui les bernaches, les... [Lire la suite]
Posté par gasparnoc à 15:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2008

portraits intimes

Bernadette de Féline, que nous avons souvent publiée, et qui n'est pas non plus pour rien dans les livres de Sarah Wells (deux livres à notre catalogue), expose avec Richard Philip une rencontre photographies et poèmes à la bibliothèque de Murianette, près de Grenoble. Vernissage le 28 mars à l'occasion de la sortie de leur livre Portraits intimes de fleurs. Ouvrez ici  la fenêtre pour en découvrir plus. Exposition du 28 mars au 14 avril (lundi - mardi - mercredi de 16h30 à 18h30 et le samedi de 10h à 12h.)
Posté par gasparnoc à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 janvier 2006

L'oiseau-chacal

... À quatorze heures pile, quand Hector faisait sa sieste, Maria montait au grenier. Elle se dirigeait vers l'étendage où séchaient sur des fils, au moyen de pinces à linge, de grandes feuilles d'écriture. Elle les retournait selon les besoins, les déplaçait, en rangeait quelques unes sur la pile.    Parfois, de façon imprévisible, Hector se réveillait et montait la rejoindre.    – Pourquoi fais-tu sécher tes écritures ? demandait-il ... Sarah Wells. L'oiseau-chacal, p.87        ... [Lire la suite]
Posté par gasparnoc à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 janvier 2006

l'île

"Si petit l'oiseau dans le creux de ma main. Si plein d'eau. Du coin de mon mouchoir je l'ai séché, j'ai lissé ses plumes. J'ai regardé l'océan à nouveau tranquille, lui qui a la prochaine marée emporterait en bruits ferraillants ce qu'il venait de rejeter, mangeur qui se fait vomir pour avaler de nouveau. Sur une parcelle de sable sec, j'ai déposé l'oiseau redevenu pimpant, un infime instant, par la grâce d'une passante."Sarah Wells, L'île p.69L'ouvrage est illustré par des encres de Monique Perret. cliquer pour agrandir... [Lire la suite]
Posté par gasparnoc à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :