08 octobre 2009

le petit jour

Je m'suis levé engourdi de froid. Il faisait pas tellement jour. L'eau dans la bouilloire éprouva une certaine difficulté à bouillir, peut-être était-ce parce qu'il n'y avait plus de gaz ? J'éluciderai ça un autre jour. Ce qui est sûr c'est que j'avalai un Nescafé tiède et c'est vraiment dégueulasse, ça donne envie de gerber.Je n'ai pas eu le temps de laver mes chaussettes, que déjà le crépuscule mordoré tomba comme une pierre dans un vaisselier empli d'assiettes en porcelaine de Limoges.Décidément, les jours d'aujourd'hui ne sont... [Lire la suite]
Posté par gasparnoc à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 mars 2004

Theingi

Le vent fait jouer le violon. Si un humain fait jouer un violoncelle il déchaîne des orgies de sentimentalité délicieuse. Lorsqu'il a faim il a suffisamment de pain pour en donner aux oiseaux. Oiseau. Oiseau. Theingi m'a acheté un oiseau vert et or à la pagode de Schwedagon pour que je lui rende la liberté. J'ai ouvert la main, soufflé sur ses plumes et il s'est envolé tout seul. Jeanne Réta in La lecture amoureuse de René Thibaud © Gaspard Nocturne, 2004. aquarelle de René Thibaud
Posté par gasparnoc à 18:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 décembre 2002

Toit

     Quand je rêve pour toi     j'ouvre des portes indiscrètes     je gravis d'interminables     escaliers étroits, sombres     et clairs. Il y a      un regard, des rideaux     quelque chose     qui s'allume.      et je m'endors frileuse      Anne Pierjean. Illustration de l'auteur. in L'instant exact. Gaspard Nocturne, 2002
Posté par gasparnoc à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]